Pour plus de détails, consultez nos différentes rubriques.

Situation géographique

Le Bénin se trouve à l’extrême ouest du continent africain, au bord de l’Océan Atlantique. Il est limité à l’Est par le Nigeria, à l’Ouest par le Togo, au Nord-ouest par le Burkina-Faso, au Nord-est par le Niger et au Sud par l’Océan Atlantique.

Climat
Le climat du Bénin varie grandement du Nord au Sud. Le Sud a un climat sub-équatorial avec 2 saisons sèches et 2 saisons pluvieuses (les saisons de pluies vont d’avril à juillet et d’octobre à novembre). La température au Sud varie entre 18 et 35ºC. Au Nord, le climat est de type tropical, fait d’une saison sèche et d’une saison de pluies (la saison de pluies va de juin à octobre). La température varie beaucoup plus au Nord, atteignant 46ºC pendant la partie la plus chaude de l’année, à savoir de mars à juin.

PARC W

Ouvert 12 mois sur 12.

Les visites pendant la saison des pluies sont vivement recommandées pour y découvrir la beauté de la savane verte, les oiseaux, les rivières. La principale saison pour un tourisme de vision court de décembre à juin d’une année à l´autre pour y voir le maximum d’animaux sauvages.

Pour une visite dans le Parc W à partir de Cotonou, il faut tenir compte d’un parcours de

1600 km

environ (aller et retour). Distance Cotonou – Kandi :

650 km

, Etat de la route : bon. Délai de route : 7 heures. Gasoil et essence disponibles à Kandi et Parakou (il est recommandé de faire le plein déjà à Parakou). elephants

LE VILLAGE DE POSSOTOME

L’une des régions les moins visitées par les touristes, c’est Possotomè située dans la région du Mono et connue pour son eau thermale. On peut y visiter l’usine où est assurée la mise en bouteille de cette eau ou louer une pirogue pour visiter certains des villages environnants de pêcheurs sur le lac Ahémé.

Les Attractions

- Le Lac Ahémé

Une agréable manière de passer une matinée ou une après-midi, c’est de louer une pirogue et de passer son temps sur ce lac, où sont implantés les villages de Possotomè et de Bopa. Le paysage est fascinant et du fait que peu de visiteurs y arrivent, les habitants des villages sont tout à fait aimables et hospitaliers.

-

La Source Thermale

L’eau minérale Possotomè est mise en bouteille ici, et vous pouvez visiter l’usine et suivre cette mise en bouteille.

PORTO-NOVO

Porto-Novo la capitale du Bénin est l’une des plus intéressantes villes à visiter. La ville a été créée au 16ème siècle par les Colons Portugais qui lui ont donné ce nom. La ville garde aujourd’hui encore quelques traits de son premier charme colonial. La ville est situé à 30km de Cotonou, a cotê du Nigeria et connaît de ce fait un niveau élevé d’activités commerciales. Pour les touristes, il existe une variété de musées, d’attractions historiques, de marchés et de restaurants locaux.

Les Attractions

- Le jardin de la place jean BayolCette grande place est située non loin de l’entrée de Porto-Novo et contient la statue du Roi TOFFA de Porto-Novo. On peut y aller à pied par les jardins ou passer son temps à observer les passants. La plupart des grands musées et marhés sont à quelques minutes de marche de ce parc.

- Le Musée Ethnographique de Porto-Novo

C’est le premier musée installé au Bénin (dans les années 60). Il renferme beaucoup d’objets culturels façonnés de tout le pays, dont beaucoup se rapportent à l’histoire de Yoruba. Il est ouvert tous les jours (fermé entre 12 heures et 15 heures). Le billet d’entrée coûte

1 000 F

CFA par personne. Ce tarif peut être négocié lorsqu’il s’agit de grands groupes. Ce musée est situé à quelques mètres de

la Place Jean

Bayol.

- Le Musée da Silva

Ce musée a été créé par la famille da Silva de Porto-Novo et renferme beaucoup d’articles se rapportant aux premiers moments de l’histoire du Bénin pendant que c’était le Dahomey. Il ouvre ses portes tous les jours (ferme entre 12 heures et 15 heures). Le billet d’entrée est de

1 000 F

CFA par personne. Ce musée est situé à quelques minutes de marche de la principale gare routière, du côté opposé à

la Bank Of

Africa(BOA).

- Le Palais Royal (appelé également Musée Honmè)

Officiellement ce musée est appelé Musée Honmè. Mais la plupart des gens de Porto-Novo le désignent sous l’appellation de Palais Royal, puisque c’était jadis le palais du Roi Toffa qui a établi les premiers liens entre le Bénin et

la France. Ce

musée donne aux visiteurs une idée de la manière dont la royauté africaine a vécu au cours de la dernière moitié du 19ème siècle et de la première partie du 20ème siècle. Au nombre des objets exposés, nous avons le port royal du Roi Toffa et beaucoup de vieilles photos. Le musée ouvre ses portes tous les jours (il est fermé entre 12 heures et 15 heures) et le billet d’entrée coûte

1 000 F

CFA. Ce musée est situé à quelques mètres du Musée da Silva.

- Le Centre Songhaï

Situé dans un quartier de Porto-Novo appelé Ouando, le Centre Songhaï est un lieu important à visiter si vous voulez avoir une vue rapprochée de la production agricole du Bénin. Une promenade à travers cette grande ferme fait découvrir toutes sortes de cultures, d’animaux élevés et la manière dont les Africains se dévouent à la tâche dans ces deux domaines. Les visites à pied peuvent être facilement arrangées. Le Centre Songhaï abrite également un centre de conférence. Y sont disponibles des chambres d’hôtel, un restaurant servant des spécialités aussi bien Africaines qu’Européennes, et un télé-centre avec des ordinateurs très performants et un accès à l’Internet à des prix raisonnables.

OUIDAH

Pour les voyageurs intéressés par le côté historique ou religieux du Bénin, Ouidah constitue la destination idéale. Jadis seul port du Bénin, Ouidah était le centre de la traite négrière dans la région, et une ville commerciale active. Aujourd’hui, la pratique de la religion traditionnelle connue sous le nom de Vodoun reste forte et constitue l’une des principales raisons pour lesquelles les visiteurs vont à Ouidah.

Les Attractions

- Le Musée du Vodoun ou Musée d’histoire de Ouidah

Faisant à l’origine partie d’un vieux fort Portugais, ce musée retrace actuellement l’histoire du Dahomey (ancien nom du Bénin). Parmi les articles exposés, vous trouverez de vieilles cartes et photos, ainsi que des fétiches vodoun. Vous trouverez également dans ce musée une boutique de souvenirs. Le musée est ouvert tous les jours et le billet d’entrée donnant droit à une visite guidée, est de

1 500 F

CFA.

-

La Route

des Esclaves

Ce sentier est la route originale qu’empruntaient les esclaves, du centre-ville jusqu’à la côte, où ils étaient embarqués dans des bateaux qui les emmenaient vers le Nouveau Monde. Les touristes peuvent faire cette marche (environ

3,5 km

) seuls ou assistés d’un guide. Ils traverseront trois grands villages avant d’atteindre la plage. Au dernier village, il y a un beau monument érigé à la mémoire des Africains ayant quitté leur patrie à partir de cet endroit. La marche est gratuite, mais si quelqu’un se porte volontaire pour être votre guide, vous devez payer cette personne (entendez-vous sur le prix avant de commencer la traversée).

- Le Temple des Serpents ou Temple des Pythons

Les serpents entretiennent toutes sortes de significations symboliques dans la culture Vodoun. Ce temple sacré constitue actuellement l’une des principales attractions touristiques de Ouidah, mais il n’y a vraiment pas grand chose à voir là à part les reptiles. Cette visite vous prend quelques minutes et vous coûte autant que coûterait une visite d’une heure au Musée du Vodoun.

-

La Forêt Sacrée

Ce beau parc est le site surplombé par un arbre très haut qui, dit-on, a émergé du sol lorsque disparut l’ancien Roi de Kpassè, fondateur de Ouidah. Vous trouverez ici une variété de statues de divinités africaines et vous pouvez traverser le parc à pied en payant une petite somme.

GANVIE

C’est l’une des excursions les plus populaires qui s’effectue à partir de Cotonou. Ganvié est un village traditionnel de pêcheurs fait de maisons construites en bambou et couvertes de toit de paille, bâties sur pilotis au-dessus de la lac. Les visiteurs se déplacent dans des pirogues (petits bateaux en bois), conduites à travers la lagune par les guides de la région (il faut payer quelque chose). Ils peuvent observer la vie quotidienne du village sur ces pirogues. Les femmes vendent du poisson, des fruits et des légumes dans les pirogues. Vous pouvez également voir les hommes qui reviennent de la pêche, les pirogues chargées de filets remplis de poissons. A cause de la popularité de ce village, ses habitants ont été beaucoup photographiés et exigent maintenant de l’argent avant que vous ne puissiez les photographier. Vous pouviez vous-mêmes négocier le montant à payer ou demander à un guide de le faire pour vous.

Pour une excursion d’une journée, le voyage de Cotonou à Ganvié dure environ une heure. Portez un chapeau et des lunettes solaires et emportez votre eau minérale. Elle coûtera moins chère que si vous devez l’acheter dans l’un des petits bars. Le meilleur moment pour effectuer cette visite, c’est bien tôt le matin le moment le plus frais de la journée. Le bureau de location des pirogues - où vous trouverez un guide - ouvre tous les jours vers huit heures.

ALLADA

Traduit du Fon, Allada signifie ” le roi est mort ” Ainsi symbolisé par le nom, Allada était jadis connue pour ses familles royales et il y a encore, en effet, un roi qui y règne aujourd’hui. C’est une bonne escale pour les voyageurs allant du Sud au Nord, avec ses divers restaurants et des voyages commerciaux animés au cours desquels se vendent tissus, objets d’art, etc. La région est également connue pour ses ananas et ses agoutis, la viande d’aulacode.

Les Attractions

Il n’y a pas beaucoup d’attractions organisées et formelles à Allada. On peut s’organiser pour rendre visite au Roi à Togoudo (renseignez-vous à la sous-préfecture), ou visiter le monument érigé en l’honneur de Toussaint LOUVERTURE, le libérateur de Haïti.

LES CHUTES DE KOTA

Ces chutes constituent un beau chef-d’œuvre de la splendeur naturelle de l’Afrique de l’Ouest. Venez y trouver le repos et la relaxation dont vous avez besoin ou explorer les chutes et ses sites environnants.

Les Attractions

- La cascade

Pour

500 F

CFA, vous pouvez visiter ces merveilleuses chutes et nager dans les mares situées au-dessous d’elles.

- Les Ruines d’Anciens Villages

Une promenade dans ce beau paysage vous donnera assurément la fraîcheur et la joie qu’il vous faut. Vous bénéficierez également de conversations chaleureuses avec les habitants de cette localité.

Les Evènements - Activités

- Excursions à pied

Lorsque vous faites une promenade à travers ce beau paysage, vous en sortirez certainement rafraîchi et content. Vous bénéficierez également d’une conversation chaleureuse avec les habitants de cette localité.

- La natation

Les piscines naturelles situées à la base de ces chutes sont un endroit rafraîchissant pour nager ou se laver.

-

La Danse

de Yossou

Tous les quatre ans, cette danse intervient à l’occasion des cérémonies de circoncision. Venez observer de façon intime cet élément de culture locale.

- Les Artistes et Artisans Locaux

Vous pouvez passer tout votre temps à admirer ces ravissantes œuvre ou choisir un souvenir que vous emporterez chez vous.

LES CHUTES DE TANOUGOU

Tanougou a un micro climat idéalement propice pour une escapade de relaxation. Faire une visite de ces lieux constitue également une opportunité pour faire de l’éco-tourisme.

Les Attractions

- La cascade

Pour

300 F

CFA, on peut visiter ce bel environnement qui s’étend jusqu’à

300 mètres

des hôtels. Restez-y pour admirer la beauté de la nature ou pour nager dans les piscines naturelles.

- Les Visites de Recherche

Pour ceux qui s’intéressent à l’étude de la flore et de la faune de cette région, il existe des possibilités de recherche en botanique, en zoologie, en ornithologie, etc.. Veuillez contacter les responsables du parc pour de plus amples informations.

Les Evènements - Activités

- Excursions pedestres

Lorsque vous faites une promenade à travers ce beau paysage, vous en sortirez certainement rafraîchi et content. Vous bénéficierez également d’une conversation chaleureuse avec les habitants de cette localité.

- La natation

Les piscines naturelles situées à la base des chutes d’eau sont un endroit de natation rafraîchissant et leur utilisation est non payante.

TANEKA-KOKO

Venez visiter notre village traditionnel avec ses cases rondes nichées dans les collines pittoresques qui nous entourent. Vous pourrez visiter nos Temples Sacrés et obtenir même pour un don de

1 500 F

CFA, la gouverne spirituelle de notre Féticheur de la localité.

Les Attractions

- Les Trois Mares Naturelles de Tanéka-Koko

Venez vous détendre au bord des eaux douces coulantes de ces formations tout à fait naturelles nées du lit d’un fleuve. Les mares sont situées au bout d’une randonnée de

4 Km

de Tanéka-Koko. Le site dispose d’un modeste abri ouvert au public à tout moment.

-

La Grotte Sacrée

de ” Valoum ”

Juste

2 km

après Tanéka-Koko, on trouve une grotte majestueuse. Bien que les visites soient gratuites, cela vaut cependant la peine de demander les services de l’un des guides locaux qui vous fera faire une visite complète. Les guides vous feront faire une visite d’une heure et demie à deux heures pour une modique somme de

1 500 F

CFA.

Les Evènements - Activités

- Les Célébrations Traditionnelles

Entre novembre et mai, vous vivrez souvent des journées de fêtes traditionnelles qui vous permettront de savourer la vraie culture des Taneka.

- Les Excursions pedestre

Pour avoir une vue authentique de la culture des Taneka, faites une promenade à pied à travers les villages environnants qui vous offriront des spectacles et des conversations originaux.

PARC NATIONAL PENDJARI

Il constitue l’un des moments forts de toute visite au Bénin ou dans toute l’Afrique de l’Ouest. Votre guide et vous découvrirez plus de 217 espèces de mammifères, y compris des babouins, des lions, des éléphants et des hippopotames, pour ne citer que ceux là . Ne manquez pas cette opportunité de visite de l’une des plus grandes attractions touristiques du Bénin.

Les Attractions

- Les Visites du Parc

Il vous faut venir avec une voiture (de préférence une 4×4). Les honoraires de guides commencent par

5 000 F

CFA et les frais d’admission au parc pour une durée de 15 jours s’élèvent à

5 000 F

CFA par personne.

- Les Visites de Recherche

Pour ceux qui s’intéressent à l’étude de la flore et de la faune de cette région, il existe des possibilités de recherche en botanique, en zoologie, en ornithologie, etc.. Veuillez contacter les responsables du parc pour de plus amples informations.

NIKKI

La ville de NIKKI est située dans la partie orientale du Département du Borgou dans le Nord-Est béninois, le plus vaste du pays avec ses 51.000 km². La population de NIKKI est estimée à 14.473 habitants au recensement de Février 1992. Chef-lieu de

la Commune

portant son nom, NIKKI est à une vingtaine de kilomètres de la frontière nigériane,

115 km

de Parakou et

555 km

de Cotonou. Zone de transition entre le climat sud-soudanien humide et le climat tropical sec, la région de NIKKI possède une végétation de savane humide arborée. Zone de transition à une seule saison de pluie entre Avril-Mai et Octobre, la température moyenne varie de 15°c en période d’harmattan (Décembre-Février) à 37°c pour le reste de l’année. Les températures extrêmes peuvent atteindre 40°c en Avril-Mai. L’humidité relative passe de 20 % en Janvier à 98 % en Août. C’est la région qui est considérée comme le berceau des BAATOMBOU appelés par déformation ” Bariba “.

Le Musée Royal

Ancienne résidence d’un Roi Bariba, ce musée est situé dans les environs de Danri mais n’a plus rien d’autre que le bâtiment lui-même. L’extérieur est très bien à voir mais l’intérieur n’a rien que l’on puisse regarder. L’histoire de NIKKI est très mouvementée à cause de la force du pouvoir politique Wassa n’gari qui a été très tôt installé à côté du pouvoir économique, religieux et spirituel des autochtones BAATOMBOU (Bariba). La coexistence de ces deux types de pouvoirs complémentaires a fait la richesse et la solidité des structures traditionnelles de ce royaume.

La Fête

de

la Gaani

NIKKI reste encore aujourd’hui le siège du pouvoir politique traditionnel que dirige le Souverain ou le SINABOKO. L’une des marques de la pérennité de ce pouvoir est sans conteste la fête annuelle de

la Gaani.

Signification

La Gaani

signifie joie, victoire (ou nassara).C’est une cérémonie tribale de caractère animiste célébrée par la suite sous le prétexte de la fête musulmane.C’est la fête de la danse ayant pris des formes avec l’ère Wassa n’gari qui a introduit des changements socio-économiques.C’est le moment d’extase où le peuple Baatonu se sent en vie, où ” il communie et se communique les souvenirs que des moments de tristesse allaient rendre désuets.Le réveil des meilleurs souvenirs, la naissance et la renaissance de la solidarité et de la fraternité.La compréhension de la société Baatonu à travers les méandres de ses valeurs culturelles.

La Gaani

, c’est un phénomène social total, une force vers laquelle concourent des éléments juridico-politiques, socio-culturels et esthético-économiques.

Implication socio- économiques de

la Gaani

Tout un mois est consacré à la recherche financière de l’organisation de

la Gaani. Deux

sources essentielles pour la collecte des fonds en vue de la célébration de cette grande fête :

  • les dons provenant de tous les villages du royaume : vivres, bêtes, argent, effets vestimentaires ;
  • les saisies opérées autrefois par les Chefs régionaux et dont ils doivent rendre compte au Roi.

Jour de don,

la Gaani

est surtout un jour de Consommation, de destruction de richesses dont la fonction est d’acquérir, de maintenir, de réaffirmer ou d’augmenter le pouvoir politique ou la position sociale du groupe qui l’organise.

La Gaani

est une fête. C’est la deuxième fête de l’année chez les BAATOMBOU après celle du ” DONKONROU ” (ou fête de jet de feu) qui représente la cérémonie du Nouvel An. Plusieurs versions sont avancées pour expliquer sa genèse :

  • la Gaani

    serait un jour commémoratif de l’amnistie des Musulmans avec les peuples païens, en général, et les Baatombou en particulier, en guerre les uns contre les autres. Le jour de l’anniversaire du Prophète MAHOMET, les armes se sont tues et les païens en ont profité pour s’échapper définitivement de l’emprise de l’Islam. De ce fait,

    la Gaani

    coïncide toujours avec le MULUD ou jour anniversaire de la naissance du Prophète. Cette fête a lieu le 12ème jour du 3ème mois lunaire de l’année chez les Baatombou.
  • la Gaani

    serait le jour de la mort du Prophète Mahomet, coïncidant avec le jour de naissance. Ce jour anniversaire serait fêté par les Musulmans, alors que les païens infidèles, les Baatombou, fêtent la mort du Prophète pour leur joie de libération des guerres islamiques.
  • la Gaani

    serait une danse pour marquer le Nouvel An, une fête antérieure à l’ère Wassangari. La preuve, les noms comme ” WOROU GAANI ” ” BIO GAANI ” ” SABI GAANI ” ” YON GAANI “, ” BONA GAANI ” étaient connus. En effet, chez les Baatombou les enfants nés au cours du mois de

    la Gaani

    prennent le prénom ” Gaani ” ajouté à leur prénom d’ordre de naissance, quel que soit leur sexe.

Originellement,

la Gaani

se fêtait partout dans le BARUWU ou BORGOU (pays Baatonu). NIKKI n’est devenu le centre de convergence de la fête qu’à partir du Souverain SOUNON SERO, le premier grand Roi de la classe politique Wassa n’gari. Les nouvelles formes de

la Gaani

datent de cette époque.

ABOMEY

Située à

145 km

au nord-ouest de Cotonou, la cité d’Abomey est considérée par beaucoup de gens comme la capitale historique du Bénin. Abomey était le centre du royaume de Danhomè qui contrôlait la région avant sa colonisation par les Français. Les ruines des palais royaux dont un a été restauré et abrite le musée historique d’Abomey constituent les curiosités les plus populaires de cette cité. Abomey représente également l’un des centres de la religion traditionnelle au Bénin : beaucoup de visiteurs tombent par hasard sur des cérémonies et des danses traditionnelles d’Abomey et déclarent plus tard qu’elles ont constitué les grands moments de leurs voyages. En raison de la situation géographique favorable d’Abomey, elle peut faire l’objet d’une escale sur le chemin du nord ou d’une visite spéciale d’une journée à partir de Cotonou. Quel que soit votre itinéraire, Abomey constitue une escale obligée.

Le Musée historique royal d’Abomey

S’il existe au Bénin un site historique que tout visiteur doit voir, c’est bien le Musée historique royal d’Abomey. Ce musée raconte l’histoire du royaume de Danhomè avant la colonisation française. Abomey fut jadis l’un des plus importants sites de l’Afrique de l’Ouest - aussi important que Kano et Benin City au Nigeria et, le Pays Dogon au Mali. Ce musée explique comment la région a évolué du royaume tribal à ce qu’elle est aujourd’hui. L’UNESCO l’a classé comme site d’Héritage Mondial.

Le droit d’entrée est de

1 500 F

CFA par personne pour les visiteurs étrangers, donnant droit à une visite guidée en Français ou en Anglais. La visite dure 1 heure et demi après quoi, les visiteurs sont autorisés à s’arrêter à la petite librairie ou aux stands des objets d’art situés dans la cour du musée. Il est interdit d’entrer dans le musée avec des appareils photographiques. Les visiteurs qui arrivent avec des appareils doivent les déposer à l’entrée du musée.

La visite de la cité ”

La Route

du Danhomè “

Pour les gens qui ont des heures à passer à Abomey, ce serait une honte de s’en limiter à la visite du Musée Historique Royal. Le musée est l’un de plusieurs sites historiques importants d’Abomey et la visite de la cité vous permet de placer chaque site dans son contexte réel et de partir avec une compréhension totale de cette civilisation jadis florissante. En fait, il y avait 12 rois et 12 palais à Abomey. Parmi les autres sites intéressants, il y a le mur de la cité qui est un ancien village de forgerons et, les reliques et temples du Vodoun.

La manière la plus convenable de visiter ces sites est d’entreprendre leur visite immédiatement après celle du musée. Demandez tout simplement à avoir un guide au musée. Cette visite qui est fortement recommandée dure entre 1 heure à 2 heures, selon le nombre de sites que vous souhaitez visiter. La visite coûte

2 500 F

CFA par personne puis

1 000 F

CFA par personne et par heure pour le taxi-moto qui vous conduira à travers la ville. Du fait que plusieurs des structures à visiter lors de ce circuit sont encore habitées par des descendants des rois et qu’elles portent encore des significations religieuses, il est conseillé que vous demandiez à votre guide celles dont vous pouvez prendre des photos et, dans ce cas, vous devez être prêt à payer quelques sous.

La Place Goho

Le grand parc situé à l’entrée d’Abomey est la ” Place Goho “. Ici, vous avez la statue du Roi Béhanzin, qui s’est battu contre les Français pour défendre le Danhomè. Cette statue érigée à l’entrée d’Abomey est un hommage aux efforts qu’il a déployé pour la protection du royaume. Si le parc constitue une escale régulière dans la visite de la cité décrite plus haut, il vaut la peine d’être visité quand bien même vous n’avez pas le temps de faire le circuit complet. De l’autre côté de la rue en quittant le parc,

la Maison

du Peuple est aussi un endroit agréable où vous pouvez prendre un pot et vous acheter des souvenirs.

Les courses commerciales

En raison de son histoire glorieuse, Abomey est également l’un des centres artisanaux du Bénin. Il existe à Abomey plusieurs endroits où vous pouvez acheter des objets d’art et des souvenirs qui ont un sens historique et culturel. Parmi ces endroits, nous pouvons citer la cour du Musée historique royal,

la Maison

du Peuple, le Centre artisanal situé sur la route du Motel d’Abomey et le Centre des tisserands situé sur les ruines du palais de Agonglo.

La Fête

des fétiches

L’un des plus grands festivals Vodoun d’Abomey a lieu tous les 10 janvier. Il consiste essentiellement en la musique et danse traditionnelles et constitue l’un des nombreux festivals qui ont lieu début

COTONOU

Cotonou ville d’entrée au Bénin, situé sur le Golfe de Guinée est fière de la vie de ses rues pleines de vendeurs, de gens aimables et de bons repas. La plupart des visiteurs quittant l’Europe et les Etats-Unis commencent leur visite au Bénin par Cotonou étant donné qu’elle abrite l’aéroport international et que le déplacement à l’intérieur du Bénin s’organise très facilement de là . Cotonou est la plus grande ville du Bénin et abrite beaucoup de services gouvernementaux et diplomatiques. Les visiteurs apprécieront sans doute ses restaurants, ses marchés et sa vie nocturne.

Le Centre Artisanal

Ce centre situé sur le boulevard saint Michel vend certains des objets d’art les plus typiques que l’on retrouve dans tous le Bénin : objets d’art en bois, en métaux, des tam-tams et des tapisseries appliquées réalisées par les artisans locaux. L’entrée est gratuite et les prix des articles varient selon ce que vous recherchez et selon l’humeur du vendeur. Le secret de marchandage de ces articles est de ne jamais accepter le premier prix. Marchander toujours !

Le Marché Dantokpa

Cotonou abrite l’un des plus grands marchés en plein air de l’Afrique de l’Ouest : le marché Dantokpa qui est situé sur le boulevard saint Michel. On peut y acheter tous genres d’articles, des tissus africains multicolores, aux chaussures en cuir fabriquées à la main, des objets d’art sculptés sur bois, des articles ménagers et des produits alimentaires. Comme partout ailleurs au Bénin, les prix ne sont pas fixes, vous pouvez donc marchander avant d’acheter.

Les Plages de Cotonou

images2

L’un des meilleurs endroits où l’on puisse aller se détendre toute une journée au soleil c’est la plage de Fidjrossè située à l’Ouest de Cotonou. Vous trouverez ici des espaces sur le sable pour lesquels vous ne payez rien ou alors si vous préférez vous louer un abri du genre de ces petites cabanes pour la journée à un prix dérisoire de

5 000 F

CFA. On trouve le long de la plage beaucoup de buvettes, d’auberges et de restaurants qui sont des lieux idéaux pour les boissons fraîches et les snacks et pour se reposer après un bain de soleil. A part la plage de Fidjrossè, les meilleures plages de Cotonou sont situées du côté opposé au palais de la présidence et à l’Hôtel Croix du Sud.

La Vie Nocturne

- Les Divertissements

Quel que soit le jour de la semaine, vous trouverez toujours une grande gamme de divertissements à Cotonou. Le Karaoke est très fréquenté au Bénin et se compte parmi les meilleurs endroits de la place. Il y a également le Bénin Marina Hôtel (ex Sheraton), où il y a un Bar piano, un bar complet, une piste de danse aussi bien qu’une salle de jeux de hasard.

Si vous aimez danser, vous pouvez le faire jusqu’à l’aube au Cristal Palace Bar Chez Alex à Jonquet, au KS à l’Hôtel du Port, au New York Sorrento (à côté du Centre Artisanal) et au Club V.I.P.. Tous ces Clubs et beaucoup d’autres jouent des rythmes allant du techno au Zouk et constituent de grands lieux de rencontres des jeunes béninoises et béninois et des autres jeunes touristes.

Le “Jazz Club So What !” renferme certains des musiciens béninois les plus doués. Si vous avez envie d’écouter ou de danser au rythme de la musique vivante, ce club offre une meilleure ambiance pour ces deux préoccupations. Tous les deux mois, un chanteur ou un groupe musical consacré de l’Afrique de l’Ouest donne un concert dans l’une des salles de spectacles de la ville (Palais de Congrès, Centre International des Conférences, etc.). Si vous avez la chance d’être présent au moment où se tient un spectacle, profitez de cette occasion et allez-y car c’est une grande opportunité pour savourer la musique vivante accompagnée d’un auditoire local.

ART

Si l’art est l’expression vivante d’un peuple, alors très peu d’arts sont plus expressifs que le peuple du Bénin. Vous n’aurez pas besoin de passer un long moment dans une quelconque partie du Bénin avant d’apprécier l’artisanat local et l’importance culturelle de la musique et de la danse. Même en ces temps de progrès technologiques et de modernisation, ces formes d’expression traditionnelle continuent de prospérer au Bénin.

L’Artisanat

Les artisans locaux fabriquent une grande gamme de produits artisanaux. Quoique le matériel utilisé varie grandement, chaque métier a une tradition et une histoire qui datent de plusieurs siècles. La plupart des artisans béninois ont hérité de leur métier pour continuer à produire les mêmes articles artisanaux que leurs familles ont produits pendant plusieurs générations. Ainsi, pour beaucoup de visiteurs, faire le marché de produits artisanaux au Bénin constitue la manière la plus amusante et la plus intéressante d’apprendre les riches histoire et culture du peuple. Et, naturellement, vous finirez par en repartir avec de beaux souvenirs !

Le Centre de Promotion de l’Artisanat de Cotonou est le plus grand centre où vous pouvez vous procurer de tels souvenirs, et vous y trouverez des produits artisanaux de toutes les régions du Bénin. Voici un récapitulatif des principaux genres d’articles produits, aussi bien que des ndroits où vous pouvez les trouver hors de Cotonou :

Sculpture sur bois

La sculpture sur bois est le plus répandu et le plus historiquement significatif des produits artisanaux du Bénin. La tradition sculpturale naquit sous le royaume de Danhomè avec la fabrication des trônes des rois d’Abomey, des portes des anciens palais et particulièrement des masques mystérieux et sacrés de Guèlèdè. Ces masques décoratifs d’origine Yoruba sont encore utilisés ces jours pendant les cérémonies traditionnelles. D’autres objets sculptés sur bois retrouvés à travers le Bénin comprennent les statues et les figurines, les tabourets et les tables et fauteuils élégamment décorés. Allada, Abomey, Covè et Gbanamè sont considérés comme les centres de la sculpture sur bois du Bénin.

Les Tissus

Les riches traditions et folklores du peuple béninois sont peints de façon vivace sur les tapisseries et les toiles tissées riches en couleurs. Au Sud, vous trouverez des articles de tissage allant des nappes de tables et vêtements aux sacs à main et même aux hamacs. L’aspect le plus particulier du tissage pratiqué au Sud est la représentation d’animaux symbolisant les anciens rois du Danhomè. Les centres de tissage du Sud sont Abomey et Toffo (non loin d’Allada). La toile tissée du Nord est d’une qualité particulièrement élevée en raison de la supériorité des fils du Burkina Faso souvent utilisés, et puis le peuple Bariba est connu pour ses motifs brillants et riches en couleurs. Les centres de tissage du Nord comprennent Nikki, Bembérékè et Natitingou.

En plus des toiles tissées, les tapisseries traditionnelles d’Abomey constituent l’un des produits d’artisanat les plus populaires du bénin. Au cours des règnes des rois du Danhomè, seuls les artisans des rois étaient autorisés à fabriquer les mêmes tapisseries représentant les 12 symboles du Danhomè aussi bien que d’autres symboles associés aux folklores traditionnels.

Maroquinerie et Bijouterie

Les sacs en cuir fabriqués dans les villes du Nord telles que Djougou et Boukoumbé font partie des produits d’artisanat les plus populaires du Bénin. Beaucoup de maroquiniers du Nord fabriquent des sacs sur commande sur les modèles Américains ou Européens. Au Sud, des peaux d’animaux et du bois sont utilisés pour la fabrication de tambours décoratifs ou « tam-tams ». Ils sont utilisés lors des cérémonies et danses traditionnelles et on les trouve facilement à Porto-Novo, Comè et Abomey.

Le travail des métaux et l’orfèvrerie se retrouvent également au Bénin. Au Sud , vous trouverez des bracelets, des bagues et des statues fabriqués à base de nickel, de cuivre et de bronze dans la plupart des marchés des villes. Au Nord, ces articles aussi bien que des épées en aluminium et même des bijoux en argent sont disponibles dans les villes comme Parakou, Djougou et Nikki.

La Poterie

et

la Vannerie

Il existe plusieurs types de poterie, de vannerie et d’articles apparentés fabriqués au Bénin, pour lesquels une grande variété de matériaux sont utilisés. La poterie en argile se retrouve à Porto-Novo et à Abomey, et au Nord à Tourou (non loin de Parakou) et à Tanougou (près de Natitingou). Au Nord, on fabrique également des bols et des assiettes à partir d’une grande gourde appelée calebasse. Au Sud, cette même gourde est creusée et séchée pour fabriquer des articles divers tels que des verres à boire et des lampes décoratives. Des paniers et des nattes en osier se retrouvent dans tout le Bénin, particulièrement à Abomey, Porto-Novo et Comè (non loin de Ouidah).

Dernière mise à jour : le 25 août 2007

CUISINE

Pour beaucoup de visiteurs, la dégustation de la cuisine locale béninoise est une excellente manière de « prendre le pouls » de la culture. Tout comme le peuple, la cuisine locale varie beaucoup d’une région à une autre, et la dégustation de certains plats traditionnels du Bénin peut vous laisser des souvenirs inoubliables.

La Cuisine

du Sud-Bénin

Au Sud, le maïs constitue le principal aliment de base. On s’en sert le plus souvent pour la fabrication de plusieurs et différentes sortes de pâte servie généralement avec une sauce d’arachides ou de tomate. Le poisson et le poulet sont les viandes les plus habituellement consommées au Sud et sont généralement frit à l’huile de palme ou d’arachide. Comme autres viandes, nous avons la viande de mouton, le lapin, le bœuf et l’agouti (comme le écureuil). Le riz, le couscous et le haricot sont également très répandus. Les fruits de saison sont très abondants au Sud et comprennent les oranges, les bananes, les ananas, les papayes et les mangues.

La Cuisine

du Nord-Bénin

Au Nord, l’igname constitue l’aliment de base. L’igname pilée se mange avec la sauce d’arachides ou de tomate. Les viandes de bœuf, de porc et de poulet sont les plus consommées et sont généralement frites ou préparées à la sauce. Le fromage est une spécialité du Nord. Le riz, le couscous et le haricot sont également consommés. Selon la saison, on trouve en abondance les mangues fraîches et d’autres fruits.

Les Boissons

L’eau minérale : l’eau minérale thermale est mise en bouteille à la source thermale de Possotomè. Il est fortement conseillé aux visiteurs étrangers de boire l’eau minérale, parce qu’elle est stérilisée et plus saine à boire que l’eau du robinet.

Les jus de fruits de marques locales et importées sont disponibles dans les restaurants et les marchés.

Les boissons sucrées et la bière sont disponibles dans la plupart des bars et des restaurants. Le Coca-cola et le Fizzi qui sont des boissons sucrées locales se retrouvent un peu partout. Au nombre des marques de bière locale populaires, nous avons

la Bénonoise

,

la Flag

et

la Castel.

Le Sodabi est un alcool local fabriqué à base de vin de palme.C’est le gin local Il est consommé par un grand nombre de personnes lors des manifestations et des cérémonies locales. Il est conseillé aux visiteurs de la déguster avec modération.  Il s’apporente à la volka.

Le Tchoucoutou est une bière locale épaisse et douce préparée au Nord. On la trouve facilement à Parakou et il est populaire chez les autochtones aussi bien que chez les visiteurs.

Dernière mise à jour : le 25 août 2007

Religion

Au Bénin, les populations accordent une très grande importance à la spiritualité, et la pratique religieuse, qu’elle soit traditionnelle ou moderne, est un élément important de la vie quotidienne. Le bénin est considéré comme le berceau du Vodoun et plus de 80% de la population béninoise pratiquent cette religion traditionnelle que certains appellent également Animisme. Ces pratiques sont encrées dans les traditions des peuples depuis des siècles, et pour beaucoup de visiteurs, elles constituent l’un des aspects les plus intéressants de la culture à explorer.

En plus de l’Animisme, les religions modernes telles que le christianisme et l’Islam ont une présence croissante au Bénin. A peu près 20% de la population du Bénin est chrétienne. La plupart des Chrétiens du Bénin sont Catholiques, mais il y a également un nombre grandissant de Protestants. L’Islam gagne également du terrain au Bénin, surtout dans les grandes villes telles que Porto-Novo, Parakou et Djougou. Beaucoup de pratiquants de ces religions n’ont pas perdu leurs croyances traditionnelles et prennent part aux cérémonies et rituels traditionnels tout en allant à l’église ou à la mosquée.

L’Animisme repose sur une conception polythéiste de l’Univers. On croit que Dieu ou « le créateur » est partout, dans tout et qu’il est la somme des différentes et nombreuses divinités qui, ensemble, constituent le Vodoun. Quelques exemples de ces divinités sont : Hêviosso ou Shango, le dieu du tonnerre et de la foudre ; Gou, le dieu du fer et des forgerons et Dan, le dieu de la prospérité.

Si le Vodoun a ses origines au Bénin, beaucoup de ses pratiques se sont répandues dans d’autres parties du monde. Cette situation découle de la traite négrière, étant donné que Ouidah, le berceau du Vodoun, était également l’un des plus grands ports négriers de l’Afrique de l’Ouest. Aussi, beaucoup de croyances traditionnelles du Bénin se retrouvent-elles actuellement parmi les populations des Iles Caraïbes (Cuba et Haïti particulièrement), du Brésil et d’autres parties de l’Amérique du Sud.

Le meilleur endroit où l’on puisse en apprendre davantage du Vodoun et assister probablement à une cérémonie ou à un festival, c’est Ouidah, le centre du Vodoun. Là , vous pouvez visiter

la Forêt Sacrée

, la demeure de certaines légendes et divinités les plus précieusement gardées ou le Temple des Pythons, là où ceux qui ont le goût de l’aventure peuvent prendre les pythons, ce qui est considéré comme sacré dans le Vodoun.

CULTURE

Pour beaucoup de visiteurs, la riche diversité culturelle du peuple béninois constitue l’un des attraits les plus intéressants de ce pays. La population du Bénin, d’environ 6,5 millions d’habitants, est composée de plus de vingt différents groupes socio-culturels ayant chacun son histoire, sa langue et ses traditions. Ce qui reste toutefois constant chez tout le peuple béninois, est l’amitié et l’hospitalité. L’ouverture et la chaleur remarquables avec lesquelles ce peuple accueille les étrangers et les engage dans la conversation permettent aux visiteurs de découvrir la culture béninoise sur un plan personnel. Qu’il s’agisse de marchander les prix des produits avec les vendeurs du marché achalandé d’Abomey ou de visiter les célèbres tata somba des populations Betamaribè du Nord, les souvenirs les plus mémorables que l’on gardera de toute visite effectuée au Bénin proviendront sans nul doute des populations locales.

Le Sud

Les groupes socio-culturels les plus importants du Sud sont les Fon et les Yoruba. La langue Fon est la langue locale prédominante dans la plus grande partie de cette région, quoiqu’il existe beaucoup d’autres variantes. Le Goun par exemple est très apparenté au Fon, de même, les populations Goun qui sont concentrées au Sud-Est près de Porto-Novo sont très liées aux Fons. Les populations Adja constituent un autre groupe intimement lié aux Fons. Elles sont concentrées au Sud-Ouest, non loin de la cité d’Abomey.

Historiquement, les Fon étaient l’une des plus puissantes civilisations de l’Afrique de l’Ouest. Ce sont les Fon qui ont fondé le royaume du Danhomè, qui a dominé une grande partie de l’histoire du Bénin d’aujourd’hui avant la colonisation Française. Une visite à Abomey l’ancienne capitale du royaume du Danhomè constitue la meilleure manière d’en apprendre davantage sur les Fon. Là , vous pouvez traverser à pied les ruines de l’ancien palais aussi bien que le Musée historique qui est un site du patrimoine Mondial des Nations-Unies en raison de son importance historique et culturelle. Les Yoruba sont concentrés dans les régions Sud-Est et centrale du Bénin. Apparentés aux célèbres peuples Yoruba du Nigeria, ils constituent 12% de la population du Bénin.

Le Nord

Les groupes culturels les plus importants du Nord sont les Bariba, les Dendi et les Betamaribé ou « Somba ». Les Bariba sont originaires de la partie septentrionale du Nigeria et sont surtout concentrés dans la région Nord-Est du Bénin, autour de la cité de Nikki. S’ils sont paysans et éleveurs pour la plupart, les Bariba sont particulièrement connus pour leurs créations de tissus éclatants et riches en couleurs qui sont tissés par les femmes et utilisés comme vêtements traditionnels. La plus grande et la plus notable manifestation Bariba est la fête annuelle de

la Gaani

célébrée à Nikki.

Les Dendi sont surtout concentrés au Nord-Ouest du Bénin, entre Parakou et Natitingou. On estime qu’ils ont émigré de l’ancien empire du Mali avant de s’installer au Bénin. Ils sont paysans pour la plupart, et ils élèvent également du bétail qu’ils mettent sous la bonne garde des nomades Fulani. Les Fulani (ou Peulh) se retrouvent dans tout le Nord du Bénin. On les rencontre souvent pendant la saison sèche lorsqu’ils déplacent leur bétail, à la recherche de l’eau.

Le dernier groupe important du Nord est le groupe des Betamaribé ou « Somba » qui sont concentrés dans les montagnes de l’Atacora, au Nord-Ouest du Bénin. Ce groupe est particulièrement connu pour son style architectural unique, « les tatas somba » ressemblant à de petits châteaux. Ces habitants, de même que certains des plus beaux paysages du Bénin, sont aperçus depuis les montagnes de Natitingou, Boukoumbé et Tanguiéta.

Source: Ministère béninois du tourisme; Août 2007